comment 0

STADTFRUNDFAHRT #3

mint tea party // le dernier bavement

Puis je passe souvent dans les rues où il y a des cafés et je regarde ce que les gens ont dans leurs tasses, dans leurs assiettes ou dans leurs bols. C’est toujours vraiment très bien présenté quand ça arrive sur la table. Mais moi, mon tableau préféré, c’est quand les clients du café viennent de quitter la table, posent quelques pièces de pourboire et chiffonnent les serviettes dans les restes de leurs assiettes. Il y a toujours un peu de sauce qui sèche et qui durcit sur un côté bien précis, là où on ne voulait pas mélanger, juste goûter. Il y a aussi la feuille de physalis et les crudités que certains ne mangent pas pour ne pas gâcher leur faim du reste, du principal, et les pépins. Je fais parti de ceux qui demande sans sauce pour ne pas la laisser s’écailler sur le côté. Je fais très attention une fois que j’ai fini de manger à bien ordonner mon désordre, composer mon tableau de déchet pour que le mélange de fin d’appétit ressemble à quelque chose.

J’apporte une attention particulière aux feuilles de menthe fraîches boursouflées dans un grand verre de thé froid qui gisent éparpillées au fond et sur les parois comme des corps noyés repêchés des mois après l’annonce de leur perte. Sauf que là, les feuilles de menthes dénaturées, tout le monde s’en fout. C’est triste, il faut procéder à l’enterrement. Les entasser au fond du verre avec la longue cuillère du long verre à thé, très fort, et leur faire baver une toute dernière fois leur jus froid.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s