comment 0

INVENTAIRE #7

épaisse pommade

ça pousse et ça s’élève
ça nettoie et ça nourrit

sous un ongle
coincé
ce sourire desséché

sous une paupière
enlacée par ma larme pelée

Un pleur s’épaissi
grandi puis s’affaisse
se coule et se suffit
Alors un autre le rejoint
Une larme épaisse
Un poignet serré
Une morsure humide qui sèche

Mais sous une ombre cachée
une pommade qui passe sa main
gelée
sous ma poitrine enflée

épilogue:
(la peau d’un ventre reste souvent ensoleillée
celle du dos on pourrait y tailler un sac)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s